Tâche 1

L’utilisation de signaux d’alerte observés sur les animaux pour anticiper l’apparition de comportements nuisibles.

Tâche 1.1: (Leader: WLR, partenaires: FiBL, INRA, FBN, DMRI) L’oeil de l’éleveur

Des groupes de discussion d’agriculteurs seront mis en place dans les pays participants pour proposer des protocoles d’observation pour anticiper les comportements préjudiciables (basé sur des protocoles existants dans d’autres projets : FareWellDock et EUWelNet). Ils se réuniront 2 à 3 fois. Les protocoles seront testés au quotidien sur 2 fermes dans chaque pays participant. Les résultats seront ensuite discutés dans les groupes de discussion.

Tâche 1.2 (Leader: INRA, partenaires: CEA, FBN) Évaluation automatisée des comportements préjudiciables à la ferme

L’objectif est de développer une technique automatisée qui pourraient indiquer ou prédire les comportements nuisibles grâce à des capteurs placés sur certains animaux. Dix animaux seront équipés à l’oreille d’un capteur contenant un accéléromètre et seront observés par des caméras vidéo. Les enregistrements de comportement obtenus par vidéo seront comparés aux données du capteur, ce qui permettra de développer des algorithmes permettant de relier les données du capteur aux observations vidéo. Les comportements prédictifs mis en évidence par les agriculteurs dans la T1.1 seront utilisés. Enfin, la méthode sera validée sur des groupes de porcs de finition dans un contexte expérimental, afin que les algorithmes puissent être ajustés et finalisés.

Tâche 1.3 (Leader: INRA, partenaires: FiBL) Evaluation automatisée des lésions dans les élevages

Une technique automatisée basée sur des images prises à l’aide d’une caméra multispectre sera mise au point. Cette caméra prendra simultanément six photos permettant de détecter la présence d’hémoglobine sur l’animal et donc l’existence et la localisation de lésions fraîches. Un prototype de la caméra multispectre sera construit, afin qu’elle puisse être utilisée dans les fermes sur des animaux vivants. Des algorithmes seront calculés pour permettre d’évaluer automatiquement l’incidence des lésions à partir des photos prises : présence/absence de lésions, leur localisation et le pourcentage de la surface du corps présentant des lésions.

Tâche 1.4 (Leader: FiBL, partenaires: INRA, WLR, DMRI, FBN) Application en fermes dans les pays participants au projet

Les groupes de discussion d’agriculteurs permettront d’élaborer des protocoles d’observation (instructions, illustrations) standardisés pour reconnaître les signes précurseurs des morsures de queue et de l’agressivité. Ces protocoles seront basés sur les travaux de la T1.1, mais comprendront également des descriptions des technologies mises au point dans les T1.2 et T1.3. Tous les agriculteurs participants seront formés à l’utilisation du protocole « L’oeil de l’éleveur » (T1.1). En Suisse, deux agriculteurs testeront la caméra détectant l’hémoglobine (T1.3.) et en Allemagne, deux agriculteurs testeront les boucles de détection des comportements indésirables (T1.2). Les résultats seront discutés au sein des groupes de discussion. En plus des évaluations à la ferme de la tâche 1, les résultats en abattoir de T2.2 et T2.3 seront inclus dans les groupes de discussion d’agriculteurs. Ces résultats seront également communiqués aux groupes de discussion de PigWatch.